Artist statement

Nous enregistrons des sons de la nature, des architectures, de l’urbain, de l’humain.
Nous utilisons des microphones comme d’autres se servent de pinceaux.

Nos créations matérielles ou immatérielles se nourrissent de l’intime tout comme de l’histoire collective. Elles puisent dans la voix, la musique et le bruit, les archives et le texte.

Par nos enregistrements de paysages sonores nous fixons un temps, un lieux, des souvenirs. Nous observons le soundscape comme un objet sonore mais plus encore, comme un ciment social qui concerne les usagers d’une géographie. On constate que les sons et les bruits sont un facteur déterminant sur la façon dont les gens vivent. Ils impactent le vivant quel qu’il soit, animaux et végétaux inclus.

Nous travaillons l’art de la transmission dans cette optique singulière que Bertolt Brecht nommait tranception — une transmission bilatérale, de pair à pair, où la réception nourrie l’émission. Accordée sur ce thème et ses déclinaisons, nos réalisations prennent des formes variées : mobilier urbain sonore, installation programmatique, sonifications de données, parcours, cartographie, carte postale sonore, radios et dispositifs de transmission.

DinahBird playing with birds, Submarine base, Lorient
Jean-Philippe Renoult playing with birds, Lorient BSM, submarine base